Regulatory News:

Air Liquide (Paris:AI):

Chiffres clés (en millions d'euros)

T1 2022

2022/2021 publié

2022/2021 comparable (a)

Chiffre d’affaires Groupe

6 887

+ 29,1 %

+ 7,9 %

dont Gaz & Services

6 590

+ 29,1 %

+ 7,1 %

dont Ingénierie & Construction

108

+ 42,4 %

+ 40,3 %

dont Marchés Globaux & Technologies

189

+ 22,0 %

+ 18,3 %

(a) Variation hors effets de change, d’énergie (gaz naturel et électricité) et de périmètre significatif, voir réconciliation en annexe.

Commentant l’activité du premier trimestre 2022, Benoît Potier, Président-Directeur Général du groupe Air Liquide a déclaré :

« Ce premier trimestre est en forte croissance, reflétant un bon niveau d’activité et démontrant à nouveau la résilience du Groupe dans un contexte marqué notamment par l’inflation et la guerre en Ukraine.

Les ventes du Groupe progressent de + 8 % en comparable et de + 29 % en publié, reflétant notamment la hausse significative des prix de l’énergie répercutée contractuellement aux clients Grande Industrie. Elles atteignent 6,9 milliards d’euros, dont 6,6 milliards pour l’activité Gaz & Services. Cette croissance confirme la solidité des activités Gaz & Services et le fort dynamisme des activités Ingénierie & Construction et Marchés Globaux & Technologies.

Les Gaz & Services, qui représentent plus de 95 % de l’activité du Groupe, progressent de + 7,1 % en comparable. Ceci reflète notamment une forte croissance des activités Électronique et Industriel Marchand, lequel démontre une nouvelle fois sa capacité à adapter ses prix pour refléter la hausse des coûts. Malgré une base de comparaison élevée, l’activité Santé reste en croissance. Sur le plan géographique, la croissance est particulièrement forte en Europe et aux Amériques.

En termes d’efficacités, le Groupe poursuit ses actions d’amélioration de la performance. Au 1er trimestre 2022, 77 millions d’euros d’efficacités ont été générés malgré un contexte très inflationniste, et nous confirmons notre objectif de plus de 400 millions d’euros sur l’année. Le cash flow demeure élevé à plus de 23 % des ventes hors effet énergie.

Les décisions d’investissement du trimestre sont très élevées à 913 millions d’euros, avec plusieurs projets dans l’Électronique, notamment en Asie. Le portefeuille d’opportunités à 12 mois reste stable à 3,3 milliards d’euros. La part des projets en lien avec la transition énergétique dépasse 40 %.

Ces investissements contribueront à la croissance future. Ils participent également à la réalisation du nouveau plan stratégique à horizon 2025, ADVANCE. Ce plan, qui associe performance financière et extra-financière, est structuré autour de quatre priorités : réaliser une performance financière solide, décarboner l’industrie, favoriser le progrès par l’innovation technologique et agir pour tous. Avec ADVANCE, le Groupe confirme son engagement au service du développement durable tout en poursuivant sa trajectoire de croissance.

En 2022, en l’absence de perturbation significative de l’économie, Air Liquide est confiant dans sa capacité à augmenter à nouveau sa marge opérationnelle et à réaliser une croissance du résultat net récurrent, à change constant(1). »

Faits marquants du 1er trimestre 2022

  • Corporate :
    • Lancement d’ADVANCE, le nouveau plan stratégique d’Air Liquide à horizon 2025, qui place le développement durable au coeur de la stratégie du Groupe et combine performance financière et extra-financière autour de quatre priorités :
      • Réaliser une performance financière solide
        • Une croissance des ventes maintenue à un rythme de 5 à 6 % en moyenne par an(2).
        • Une rentabilité des capitaux employés (ROCE) de > 10 % à compter de 2023.
        • Dans le même temps, une réduction de nos émissions de CO2 en valeur absolue démarrant à horizon 2025, en ligne avec les Objectifs de Développement Durable du Groupe.
      • Décarboner l’industrie, en ligne avec l’objectif du Groupe de réduire d’un tiers ses émissions de CO2 entre 2020 et 2035 et d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.
      • Favoriser le progrès par l’innovation technologique, en se concentrant sur les marchés d’avenir que sont la mobilité hydrogène, l’électronique, la santé, l’industriel marchand et les hautes technologies.
      • Agir pour tous en intégrant l’intérêt des parties prenantes directes du Groupe (collaborateurs, actionnaires, fournisseurs, clients), mais également celui de la société toute entière.
    • Mobilisation du Groupe en faveur des victimes de la guerre en Ukraine, notamment à travers l’action de la Fondation Air Liquide.
  • Développement durable :
    • Publication du premier Rapport de Développement Durable d’Air Liquide présentant les ambitions du Groupe en matière de Développement Durable et ses résultats extra-financiers 2021.
    • Attribution par le CDP d’une note «A-» dans les deux catégories du changement climatique et de la gestion de l'eau. Cette note reconnaît au Groupe le niveau le plus élevé («Leadership Level») en matière d'engagement en faveur de l'environnement.
    • Aux Etats-Unis, construction par Air Liquide de sa plus grande unité de production de biométhane au monde.
  • Décarbonation de l’industrie :
    • Signature d’un protocole d’accord avec Eni pour décarboner les industries les plus émettrices de CO2 dans le bassin méditerranéen.
    • Sélection par le Fonds européen d’innovation du projet d’Air Liquide et Eqiom ayant pour objectif de faire de l’usine Eqiom à Lumbres l’une des premières cimenteries neutres en carbone d’Europe.
    • Sélection par Le Fonds européen d'innovation du projet Kairos@C, développé conjointement par Air Liquide et BASF, ayant pour objectif de développer le plus grand projet mondial transfrontalier de chaîne de valeur de captage et de séquestration de carbone (CCS) autour du port d'Anvers.
    • Signature d’un accord avec Sogestran pour développer des solutions de transport maritime pour la gestion du carbone dans le cadre de projets de captage et de stockage de carbone.
  • Hydrogène bas carbone :
    • Soutien de l’Etat français au projet Air Liquide Normand’Hy de production d’hydrogène renouvelable à grande échelle. Ce projet aura une capacité initiale de 200 MW et contribuera à la création d’une filière française et européenne d’hydrogène bas carbone et à la décarbonation du bassin industriel normand.
    • Signature d’un protocole d’accord avec Airbus, l’aéroport d’Incheon et Korean Air pour étudier l’utilisation de l’hydrogène dans l’aéroport international d’Incheon.
  • Électronique & Industrie :
    • Dans le cadre de contrats de long terme avec deux importants leaders mondiaux des semi-conducteurs pour la fourniture de gaz industriels de très haute pureté au Japon, Air Liquide a lancé un investissement échelonné de plus de 300 millions d’euros dans quatre unités de production de pointe.
    • Signature d’accords de long terme pour approvisionner un site de production de semi-conducteurs en Arizona, Etats-Unis. Dans le cadre de cet accord, Air Liquide investira près de 60 millions de dollars américains pour construire et exploiter des unités et systèmes de production.
    • Renforcement en Inde avec un investissement d’environ 40 millions d’euros dans une nouvelle unité de séparation des gaz de l’air dédiée à l’Industriel Marchand, dans l’Etat d’Uttar Pradesh, dans l’Inde du Nord.

Le chiffre d’affaires du Groupe atteint 6 887 millions d’euros au 1er trimestre 2022, en forte croissance de + 7,9 % en données comparables. Cette performance s’établit dans un environnement difficile de prix de l’énergie exceptionnellement élevés, de forte inflation, de tension dans les chaînes d’approvisionnement et de conflit en Ukraine. Le Groupe bénéficie d'un modèle d’affaires solide et d’actions proactives d’augmentation des prix dans l’Industriel Marchand, mises en place au 2ème semestre 2021 qui ont démontré leur efficacité dès le 4ème trimestre 2021, avec un renforcement des effets prix au 1er trimestre 2022. Le chiffre d’affaires publié du Groupe est en très forte hausse de + 29,1 % avec un effet énergie qui atteint + 16,4 % et des effets favorables de change (+ 4,2 %) et de périmètre significatif (+ 0,6 %).

Le chiffre d’affaires Gaz & Services atteint 6 590 millions d’euros, en hausse de + 7,1 % en données comparables. Les ventes publiées du 1er trimestre 2022 sont en très forte croissance de + 29,1 %, avec un effet énergie très élevé à + 17,2 % et des effets positifs de change (+ 4,2 %) et de périmètre significatif (+ 0,6 %).

  • Le chiffre d’affaires Gaz & Services de la zone Amériques s’établit à 2 331 millions d’euros au 1er trimestre 2022, en forte progression de + 9,0 % en données comparables. La croissance de la Grande Industrie s’élève à + 8,3 %, soutenue par une demande dynamique notamment dans la Chimie et la Sidérurgie. En croissance de + 10,0 %, le chiffre d’affaires de l’Industriel Marchand bénéficie de l'accélération de l’effet prix (+ 9,3 %) et de la hausse des volumes. La médecine de ville aux États-Unis et la Santé à domicile en Amérique Latine sont les moteurs de la croissance de l’activité Santé (+ 3,5 %) dans un contexte d’une demande plus faible en oxygène médical pour le traitement de la covid-19. Enfin, tous les segments d’activité participent à la croissance particulièrement dynamique de l’Électronique (+ 10,0 %).
  • Le chiffre d’affaires de la zone Europe progresse de + 7,2 % en données comparables au 1er trimestre 2022 et atteint 2 718 millions d’euros dans un contexte de prix de l’énergie exceptionnellement élevés et de conflit en Ukraine. Alors que l’activité Grande Industrie présente un recul des ventes de - 4,5 %, la croissance s’accélère en Industriel Marchand pour atteindre un niveau exceptionnellement élevé de + 22,7 %, soutenue par un effet prix record de + 19,4 %. La Santé poursuit sa croissance (+ 3,0 %) malgré une base de comparaison particulièrement élevée en 2021, bénéficiant d’un développement dynamique dans la Santé à domicile.
  • Les ventes en Asie-Pacifique sont en hausse comparable de + 4,4 % au 1er trimestre 2022 et s’élèvent à 1 340 millions d’euros, soutenues par une croissance particulièrement dynamique de tous les segments d’activité de l’Électronique (+ 13,1 %). Les ventes de la Grande Industrie sont en léger retrait de - 1,1 %, impactées par une faible demande en Chine et par une baisse des ventes d’hydrogène en Corée du sud. Le chiffre d’affaires de l’Industriel Marchand progresse de + 2,7 %, bénéficiant notamment d’une croissance solide en Chine.
  • Le chiffre d’affaires de la zone Moyen-Orient et Afrique atteint 201 millions d’euros, stable (- 0,2 %) en données comparables par rapport au 1er trimestre 2021. Les volumes sont en très forte hausse en Afrique du Sud avec l’intégration des 16 unités de production des gaz de l’air de Sasol dont l’acquisition a été finalisée à la fin du 1er semestre 2021 ; les ventes, d’environ 35 millions d’euros au 1er trimestre, sont reportées en périmètre significatif (et donc exclues de la croissance comparable).

Les ventes de la Grande Industrie sont stables (+ 0,1 %) en données comparables par rapport au 1er trimestre 2021, l’activité étant contrastée suivant les géographies : en Amérique, la demande est robuste dans tous les marchés tandis qu’en Europe et en Asie, les ventes sont plus faibles dans la Sidérurgie et le Raffinage ; la demande dans la Chimie reste globalement solide. L’activité Industriel Marchand présente un chiffre d’affaires en forte hausse comparable de + 11,9 %, soutenu par l’accélération des effets prix à + 10,7 %, atteignant même + 19,4 % en Europe, et par des volumes solides. La croissance comparable des ventes est particulièrement dynamique en Électronique, à + 13,7 %, tous les segments d’activité présentant une forte progression. La Santé poursuit sa croissance (+ 2,6 %) en données comparables, soutenue par le dynamisme de l’activité Santé à domicile, malgré une base de comparaison 2021 particulièrement élevée liée à la forte demande en oxygène médical pour le traitement de la covid-19.

Le chiffre d’affaires consolidé de l’Ingénierie & Construction s'établit à 108 millions d’euros au 1er trimestre 2022, en forte hausse comparable de + 40,3 %, reflétant l’augmentation des prises de commandes au cours des derniers trimestres. Les prises de commandes s’élèvent à 264 millions d’euros.

Les ventes de l’activité Marchés Globaux & Technologies atteignent 189 millions d’euros au 1er trimestre, en forte croissance comparable de + 18,3 %, soutenues par le dynamisme de l’activité biogaz et l’augmentation des ventes pour la mobilité hydrogène. Les prises de commandes pour les projets Groupe et pour les clients tiers s'élèvent à 214 millions d’euros, en hausse par rapport à 2021.

Les efficacités(3) s’élèvent à 77 millions d’euros au 1er trimestre. Cette performance s’inscrit dans un contexte de forte inflation défavorable aux efficacités liées aux achats. Les projets lancés en début d’année 2022 devraient apporter une contribution croissante au cours des prochains trimestres, ce qui permet de confirmer l’objectif annuel fixé à plus de 400 millions d’euros. Dans cet environnement inflationniste, la priorité des opérations est de transférer les hausses de coûts dans les augmentations de prix.

La capacité d’autofinancement s’élève à 1 400 millions d’euros, en forte hausse de + 12,6 % et de + 8,7 % hors effet de change. Elle s’établit à 23,3 % des ventes hors effet énergie, stable par rapport au 1er trimestre 2021. Elle permet notamment d’assurer le financement des investissements industriels qui s’établissent à 784 millions d’euros, soit 13,0 % des ventes hors effet énergie.

Au 1er trimestre 2022, les décisions d’investissement industriel et financier sont très élevées, à 913 millions d’euros, et se comparent à 603 millions d’euros au 1er trimestre 2021. Elles comprennent plusieurs projets de fourniture de gaz vecteurs en Asie mais également aux États-Unis et en Europe pour des clients de l’Électronique. Le portefeuille d’opportunités d’investissement à 12 mois est stable à un niveau élevé de 3,3 milliards d’euros à fin mars. Les projets liés à la transition énergétique représentent plus de 40 % du portefeuille.

La contribution additionnelle aux ventes des montées en puissance et des démarrages d’unités atteint 105 millions d’euros au 1er trimestre 2022 et devrait être comprise entre 410 et 435 millions d’euros sur l’année 2022, un montant supérieur à celui de 2021.

Analyse du chiffre d’affaires du 1er trimestre 2022

Sauf mention contraire, les variations du chiffre d’affaires commentées ci-dessous sont toutes des variations à données comparables, hors effets de change, d’énergie (gaz naturel et électricité) et de périmètre significatif.

CHIFFRE D’AFFAIRES

Chiffre d'affaires

(en millions d'euros)

T1 2021

T1 2022

Variation 2022/2021 publiée

Variation 2022/2021 comparable

Gaz & Services

5 103

6 590

+ 29,1 %

+ 7,1 %

Ingénierie & Construction

76

108

+ 42,4 %

+ 40,3 %

Marchés Globaux & Technologies

155

189

+ 22,0 %

+ 18,3 %

CHIFFRE D'AFFAIRES TOTAL

5 334

6 887

+ 29,1 %

+ 7,9 %

Groupe

Le chiffre d’affaires du Groupe atteint 6 887 millions d’euros au 1er trimestre 2022, en forte croissance de + 7,9 % en données comparables. Cette performance s’établit dans un environnement difficile de prix de l’énergie exceptionnellement élevés, de forte inflation, de tension dans les chaînes d’approvisionnement et de conflit en Ukraine. Le Groupe bénéficie d'un modèle d’affaires solide et d’actions proactives d’augmentation des prix dans l’Industriel Marchand, mises en place au 2ème semestre 2021 qui ont démontré leur efficacité dès le 4ème trimestre 2021, avec un renforcement des effets prix au 1er trimestre 2022.

L’activité Ingénierie & Construction présente une forte croissance de + 40,3 % qui reflète l’augmentation des prises de commandes au cours des derniers trimestres. L’activité Marchés Globaux & Technologies est en hausse de + 18,3 %, soutenue par une activité biogaz très dynamique et des ventes pour la mobilité hydrogène. Le chiffre d’affaires publié du Groupe est en très forte hausse de + 29,1 % avec un effet énergie qui atteint + 16,4 % et des effets favorables de change (+ 4,2 %) et de périmètre significatif (+ 0,6 %).

Gaz & Services

Le chiffre d’affaires Gaz & Services atteint 6 590 millions d’euros, en hausse de + 7,1 % en données comparables. Les ventes de la Grande Industrie sont stables (+ 0,1 %) par rapport au 1er trimestre 2021, l’activité étant contrastée suivant les géographies : en Amérique, la demande est robuste dans tous les marchés tandis qu’en Europe et en Asie, les ventes sont plus faibles dans la Sidérurgie et le Raffinage ; la demande dans la Chimie reste globalement solide. L’activité Industriel Marchand présente un chiffre d’affaires en forte hausse de + 11,9 %, soutenu par l’accélération des effets prix à + 10,7 %, atteignant même + 19,4 % en Europe, et par des volumes solides. La croissance des ventes est particulièrement dynamique en Électronique, à + 13,7 %, tous les segments d’activité présentant une forte progression. La Santé poursuit sa croissance (+ 2,6 %), soutenue par le dynamisme de l’activité Santé à domicile, malgré une base de comparaison particulièrement élevée liée à la forte demande en oxygène médical pour le traitement de la covid-19 en 2021. Les ventes publiées du 1er trimestre 2022 sont en très forte croissance de + 29,1 %, avec un effet énergie très élevé à + 17,2 % et des effets positifs de change (+ 4,2 %) et de périmètre significatif (+ 0,6 %).

Chiffre d'affaires par géographie et branche d'activité

(en millions d’euros)

T1 2021

T1 2022

Variation 2022/2021 publiée

Variation 2022/2021 comparable

Amériques

2 003

2 331

+ 16,4 %

+ 9,0 %

Europe

1 797

2 718

+ 51,3 %

+ 7,2 %

Asie-Pacifique

1 150

1 340

+ 16,5 %

+ 4,4 %

Moyen-Orient et Afrique

153

201

+ 31,2 %

- 0,2 %

CHIFFRE D'AFFAIRES GAZ & SERVICES

5 103

6 590

+ 29,1 %

+ 7,1 %

Grande Industrie

1 445

2 413

+ 67,0 %

+ 0,1 %

Industriel Marchand

2 253

2 638

+ 17,1 %

+ 11,9 %

Santé

914

955

+ 4,4 %

+ 2,6 %

Électronique

491

584

+ 19,0 %

+ 13,7 %

Amériques

Le chiffre d’affaires Gaz & Services de la zone Amériques s’établit à 2 331 millions d’euros au 1er trimestre 2022, en forte progression de + 9,0 %. La croissance de la Grande Industrie s’élève à + 8,3 %, soutenue par une demande dynamique notamment dans la Chimie et la Sidérurgie. En croissance de + 10,0 %, le chiffre d’affaires de l’Industriel Marchand bénéficie de l'accélération de l’effet prix (+ 9,3 %) et de la hausse des volumes. La médecine de ville aux États-Unis et la Santé à domicile en Amérique Latine sont les moteurs de la croissance de l’activité Santé (+ 3,5 %) dans un contexte d’une demande plus faible en oxygène médical pour le traitement de la covid-19. Enfin, tous les segments d’activité participent à la croissance particulièrement dynamique de l’Électronique (+ 10,0 %).

Chiffre d’affaires T1 2022 Gaz & Services - Amériques

  • Le chiffre d’affaires de la Grande Industrie est en forte hausse de + 8,3 %. Cette croissance traduit une bonne dynamique, indépendamment d’une base de comparaison favorable aux États-Unis, l'activité ayant été affectée par une vague de froid dans le Golfe du Mexique en février 2021. Les volumes de gaz de l’air sont en hausse, soutenus par une forte demande de la Chimie et de la Sidérurgie. Les ventes d’hydrogène progressent malgré plusieurs arrêts de raffineries pour maintenance. Les montées en puissance d’unités aux États-Unis et en Amérique Latine contribuent également à la croissance.
  • En Industriel Marchand, la forte augmentation des ventes de + 10,0 % est soutenue par l'accélération de l'effet prix qui s’établit à + 9,3 % et par la croissance robuste des volumes : en effet, la hausse des volumes de gaz sous forme liquide, en bouteilles et d’équipements liés au gaz est partiellement masquée par la baisse des volumes d’hélium. Aux États-Unis, la croissance est forte dans la quasi-totalité des marchés, en particulier la Fabrication et les secteurs de l'Énergie et des Matériaux.
  • La Santé poursuit sa croissance (+ 3,5 %) au 1er trimestre 2022, malgré une base de comparaison élevée en 2021 du fait de la forte demande en oxygène médical pour traiter la covid-19. Les ventes sont en forte hausse aux États-Unis dans les Gaz médicaux, soutenues par une activité dynamique dans la médecine de ville et une accélération de l’effet prix. En Amérique Latine, la croissance des ventes dans les Soins à domicile compense une activité plus faible dans les Gaz médicaux par rapport à une forte demande liée au covid-19 au 1er trimestre 2021.
  • L’Électronique affiche une croissance très élevée de + 10,0 %, soutenue par le dynamisme de tous les segments d’activité. Les Gaz vecteurs bénéficient notamment de la contribution de plusieurs montées en puissance d’unités de production.
 

Amériques

  • Air Liquide annonce un accord de long terme pour la fourniture d’hydrogène, d’hélium et de dioxyde de carbone d’ultra haute pureté à l’un des plus grands fabricants de semi-conducteurs au monde. Dans le cadre de cet accord, le Groupe prévoit d’investir environ 50 millions d’euros pour construire et exploiter des unités et systèmes de production sur un nouveau site de production à Phoenix, en Arizona. La mise en service est prévue au cours du second semestre 2022.

Europe

Le chiffre d’affaires de la zone Europe progresse de + 7,2 % au 1er trimestre 2022 et atteint 2 718 millions d’euros dans un contexte de prix de l’énergie exceptionnellement élevés et de conflit en Ukraine. Alors que l’activité Grande Industrie présente un recul des ventes de - 4,5 %, la croissance s’accélère en Industriel Marchand pour atteindre un niveau exceptionnellement élevé de + 22,7 %, soutenue par un effet prix record de + 19,4 %. La Santé poursuit sa croissance (+ 3,0 %) malgré une base de comparaison particulièrement élevée en 2021, bénéficiant d’un développement dynamique dans la Santé à domicile.

Chiffre d’affaires T1 2022 Gaz & Services - Europe

  • Le chiffre d’affaires de la Grande Industrie est en recul de - 4,5 %. Les ventes sont ralenties dans le Raffinage. Dans le secteur de la Chimie, la demande en gaz de l’air reste stable tandis que les ventes d’hydrogène sont en retrait, impactées par des arrêts clients pour maintenance. Les volumes de gaz de l’air pour la Sidérurgie sont plus faibles en mars, certains clients rencontrant des difficultés d’approvisionnement en matières premières.
  • La branche d’activité Industriel Marchand présente une croissance exceptionnellement élevée de + 22,7 %, soutenue par un effet prix historiquement haut de + 19,4 %. La progression des volumes est également très solide, malgré un fléchissement des volumes de gaz sous forme liquide au cours du trimestre. Les ventes augmentent dans tous les marchés, particulièrement dans les secteurs de l’Alimentaire, de la Fabrication et de l'Énergie.
  • La Santé poursuit sa croissance (+ 3,0 %) malgré une base de comparaison particulièrement élevée en 2021. Les ventes d’oxygène et d’équipements médicaux sont en baisse par rapport à un niveau record de la demande pour le traitement de la covid-19 au 1er trimestre 2021. Toutefois, la croissance est soutenue dans la Santé à domicile, notamment pour le traitement du diabète. L’activité bénéficie également de la contribution d’une acquisition en Pologne réalisée au 4ème trimestre 2021. Enfin, les ventes d’Ingrédients de spécialité poursuivent leur progression très solide.
 

Europe

  • Air Liquide reçoit le soutien de l’Etat français*, pour un montant demandé de 190 millions d’euros, pour son projet Air Liquide Normand’Hy de production d’hydrogène renouvelable à grande échelle. Cet électrolyseur d’une capacité initiale de 200 MW, qui devrait alimenter en hydrogène renouvelable notamment la raffinerie normande de TotalEnergies, utilisera la technologie de membrane échangeuse de protons Siemens Energy. Ce projet, dont la mise en service est prévue en 2025, contribuera significativement à la création d’une filière française et européenne de l’hydrogène bas carbone et à la décarbonation du bassin industriel normand.
  • Air Liquide poursuit son développement dans la chaîne de gestion du carbone :
    • En amont, concernant le captage du CO2, Air Liquide et EQIOM s'associent avec pour objectif de transformer l'usine EQIOM de Lumbres en l'une des premières cimenteries neutres en carbone d'Europe, grâce à la mise en œuvre de technologies innovantes. Le projet vise à capter près de 8 millions de tonnes de CO2 sur les dix premières années d'exploitation. Air Liquide fournira de l'oxygène pour le processus de production d'EQIOM et s’appuiera sur sa technologie propriétaire CryocapTM Oxy pour capter puis liquéfier les émissions de CO2. L'obtention d’un financement de 150 millions d'euros par la Commission européenne marque une étape essentielle pour la mise en œuvre du projet.
    • En milieu de chaîne, pour soutenir son rôle d'agrégateur et compléter son offre, Air Liquide et Sogestran ont signé un accord visant à créer une coentreprise. Elle fournira en Europe des solutions de transport vers des sites de séquestration, par bateau et par barge, de CO2 liquide en grands volumes.
    • Air Liquide et Eni ont annoncé la signature d’un protocole d’accord ayant pour objectif l’étude de solutions permettant de réduire en priorité les émissions de CO2 des industries les plus difficiles à décarboner dans le bassin méditerranéen. Eni s’appuiera sur son expérience dans l'exploitation et la gestion des gisements de gaz pour identifier les sites de séquestration de CO2 les plus appropriés en mer Méditerranée, indispensables en aval de la chaîne de gestion du Carbone. Air Liquide développera des solutions de captage du dioxyde de carbone en s’appuyant sur son expérience et ses technologies.

* Sous réserve de la validation finale de la commission européenne

Asie-Pacifique

Les ventes en Asie-Pacifique sont en hausse de + 4,4 % au 1er trimestre 2022 et s’élèvent à 1 340 millions d’euros, soutenues par une croissance particulièrement dynamique de tous les segments d’activité de l’Électronique (+ 13,1 %). Les ventes de la Grande Industrie sont en léger retrait de - 1,1 %, impactées par une faible demande en Chine et par une baisse des ventes d’hydrogène en Corée du sud. Le chiffre d’affaires de l’Industriel Marchand progresse de + 2,7 %, bénéficiant notamment d’une croissance solide en Chine.

Chiffre d’affaires T1 2022 Gaz & Services - Asie-Pacifique

  • Les ventes de la Grande Industrie sont en léger retrait de - 1,1 % au 1er trimestre. L’activité est ralentie en Chine, notamment du fait de mesures résiduelles de contrôle de l’énergie, et en Corée du Sud, les ventes d’hydrogène pour la Chimie sont faibles ce trimestre. Cette moindre activité est presque totalement compensée par la hausse des ventes d’oxygène pour la Sidérurgie au Japon et d’électricité à Singapour (produite par une unité de cogénération).
  • Le chiffre d’affaires de l'Industriel Marchand progresse de + 2,7 %. La croissance en Chine (+ 9 %) est soutenue notamment par les ventes de gaz en bouteilles et la contribution des démarrages de petits générateurs de gaz sur site client. La situation est contrastée dans le reste de l’Asie, avec des ventes en retrait au Japon mais en hausse à Singapour et en Australie. Les ventes progressent dans les grands secteurs d’activité, notamment la Fabrication, les Matériaux et l’Énergie. Les effets prix sont plus élevés qu’au 4ème trimestre 2021 et s’établissent à + 3,1 %, avec une forte contribution de la Chine.
  • L’activité Électronique présente une croissance particulièrement dynamique de + 13,1 %. Elle s’établit à + 15 % dans les Gaz vecteurs qui bénéficient de la contribution d’un démarrage en Chine au 1er trimestre et de la montée en puissance de plusieurs unités de production. La hausse des ventes de Matériaux avancés est supérieure à + 15 %, avec une forte croissance des activités à Singapour, en Chine et au Japon. Le chiffre d’affaires des Matériaux spéciaux et des services présente également une progression à deux chiffres, alors que l’augmentation des ventes d'Équipements et Installations est plus modeste, se comparant à un niveau élevé de ventes en Chine au 1er trimestre 2021.
 

Asie-Pacifique

  • Deux importants leaders mondiaux des semi-conducteurs ont octroyé à Air Liquide des contrats de long terme pour la fourniture de gaz industriels de très haute pureté au Japon. Dans ce contexte, Air Liquide a lancé un investissement échelonné de plus de 300 millions d’euros dans quatre unités de production situées dans des bassins industriels clés de l'Électronique, pour produire de l’azote et d’autres gaz de très haute pureté.

Moyen-Orient et Afrique

Le chiffre d’affaires de la zone Moyen-Orient et Afrique atteint 201 millions d’euros, stable (- 0,2 %) par rapport au 1er trimestre 2021. Dans la Grande Industrie, le chiffre d’affaires est en retrait : les volumes d’oxygène pour la Sidérurgie sont en forte hausse en Égypte mais les ventes d’hydrogène aux clients du bassin de Yanbu en Arabie Saoudite sont plus faibles. Les volumes progressent fortement en Afrique du Sud avec l’intégration des 16 unités de production des gaz de l’air de Sasol dont l’acquisition a été finalisée à la fin du 1er semestre 2021 ; les ventes, d’environ 35 millions d’euros au 1er trimestre, sont reportées en périmètre significatif (et donc exclues de la croissance comparable). La croissance en Industriel Marchand reste solide, soutenue par des volumes dynamiques et un effet prix en forte augmentation à + 4,6 %, compensant l’impact de deux cessions d’activité de petite taille au Moyen-Orient. Dans la Santé, le chiffre d’affaires est en baisse du fait de la diminution des volumes de gaz médicaux pour le traitement de la covid-19. Les ventes en Santé à domicile progressent en Arabie Saoudite, notamment les soins pour le diabète.

 

Moyen-Orient et Afrique

  • Air Liquide investira environ 40 millions d’euros dans une nouvelle unité de séparation des gaz de l’air à Kosi (Uttar Pradesh), dans l’Inde du Nord, qui fournira des gaz pour les clients de l’Industriel Marchand et de l’oxygène pour les hôpitaux locaux. Cette unité aura une capacité de production de 350 tonnes par jour, dont un maximum de 300 tonnes d’oxygène. Air Liquide Inde construira, détiendra et exploitera cette ASU, qui devrait être opérationnelle d’ici fin 2023 et qui devrait être totalement alimentée en énergie renouvelable d’ici 2030.
  • Air Liquide a annoncé la vente de ses activités Industriel Marchand situées aux Emirats arabes unis et au Bahreïn. Cette transaction illustre la stratégie du Groupe de revue régulière de son portefeuille d’activités pour se recentrer sur certaines géographies et activités à fort potentiel de développement et pour améliorer son retour sur capitaux employés. Air Liquide est bien positionné pour renforcer sa présence déjà forte dans la région du Conseil de Coopération du Golfe (GCC) dans la Grande Industrie et la Santé, et pour saisir les nombreuses opportunités dans les domaines de la transition énergétique et du développement de l’hydrogène bas carbone.

Ingénierie & Construction

Le chiffre d’affaires consolidé de l’Ingénierie & Construction s'établit à 108 millions d’euros au 1er trimestre 2022, en forte croissance de + 40,3 %, reflétant l’augmentation des prises de commandes au cours des derniers trimestres.

Les prises de commandes s’élèvent à 264 millions d’euros et sont légèrement inférieures au niveau élevé enregistré au 1er trimestre 2021. Les commandes pour le Groupe représentent plus de la moitié du total et il s’agit principalement de projets en Asie avec notamment des générateurs d'azote pour l'activité Électronique et des unités de production de gaz de l’air pour la Grande Industrie.

Marchés Globaux & Technologies

Les ventes de l’activité Marchés Globaux & Technologies atteignent 189 millions d’euros au 1er trimestre, en forte croissance de + 18,3 %. L’activité biogaz, très dynamique, bénéficie de la montée en puissance de nouvelles unités de production en Europe, de la hausse des prix de vente en lien avec l’augmentation des prix de l’énergie, et de la vente d’équipements aux États-Unis. Le chiffre d’affaires pour la mobilité hydrogène est en forte augmentation, soutenu par la vente de stations de remplissage d’hydrogène en Chine, au Japon et en Corée.

Les prises de commandes pour les projets Groupe et pour les clients tiers s'élèvent à 214 millions d’euros, en hausse par rapport à 2021. Elles incluent notamment des ventes de reliquéfacteurs de GNL Turbo-Brayton, d’équipements pour le traitement du biogaz, de stations de remplissage d’hydrogène et d’équipements pour l’industrie Électronique.

 

Marchés Globaux & Technologies

  • Air Liquide poursuit le développement de ses activités biométhane avec la construction aux États-Unis de sa plus grande unité de production de biométhane au monde. La capacité de production mondiale de biométhane du Groupe atteindra ainsi 1,8 TWh avec 21 unités. Cette nouvelle unité de production dans l’Etat de l’Illinois permettra à Air Liquide de continuer à proposer des solutions bas-carbone à ses clients de l’industrie et du transport pour les accompagner dans la réduction de leurs émissions.
  • Air Liquide, Airbus, Korean Air et Incheon International Airport Corporation ont signé un protocole d’accord pour étudier l’utilisation de l’hydrogène dans l’aéroport international d’Incheon. Plus largement, le partenariat envisagera également le développement d’une infrastructure aéroportuaire permettant le déploiement d’avions hydrogène commerciaux en Corée. Il témoigne d’une ambition commune de contribuer à l’émergence d’un secteur aérien innovant en ligne avec l’objectif du gouvernement coréen d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. À l’aéroport d’Incheon, le Groupe a déjà investi dans deux stations hydrogène haute capacité. Elles alimentent depuis le mois d’août 2021 des camions de démonstration ainsi que des bus et des voitures hydrogène dans le cadre d’un contrat à long terme.

Performance opérationnelle

Les efficacités(4) s’élèvent à 77 millions d’euros au 1er trimestre et représentent 2,0 % de la base des coûts. Cette performance s’inscrit dans un contexte de forte inflation défavorable aux efficacités liées aux achats. Les projets lancés en début d’année 2022 devraient apporter une contribution croissante au cours des prochains trimestres, ce qui permet de confirmer l’objectif annuel fixé à plus de 400 millions d’euros. Dans cet environnement inflationniste, la priorité des opérations est de transférer les hausses de coûts dans les augmentations de prix.

Les efficacités industrielles contribuent pour plus de 50 % et incluent des projets d’efficacité énergétique dans la Grande Industrie et d’optimisation de la chaîne logistique en Industriel Marchand. La transformation digitale du Groupe continue : en Grande Industrie avec la connexion de nouvelles unités aux centres d’opération à distance (Smart Innovative Operations, SIO), en Industriel Marchand avec l’accélération de la mise en place d’outils d’optimisation des tournées de livraison (Integrated Bulk Operations, IBO) et dans la Santé avec le déploiement de plateformes de suivi à distance des patients. La mise en œuvre de centres de services partagés et la poursuite du programme global d'amélioration continue contribuent également aux efficacités.

La capacité d’autofinancement s’élève à 1 400 millions d’euros, en forte hausse de + 12,6 % et de + 8,7 % hors effet de change. Elle s’établit à 23,3 % des ventes hors effet énergie, stable par rapport au 1er trimestre 2021. Elle permet notamment d’assurer le financement des investissements industriels qui s’établissent à 784 millions d’euros, soit 13,0 % des ventes hors effet énergie.

Cycle d’investissement

DÉCISIONS D’INVESTISSEMENT ET INVESTISSEMENTS EN COURS

Au 1er trimestre 2022, les décisions d’investissement industriel et financier sont très élevées, à 913 millions d’euros, et se comparent à 603 millions d’euros au 1er trimestre 2021.

Les décisions d’investissement industriel du 1er trimestre 2022 s’établissent à 880 millions d’euros. Dans la branche d’activité Électronique, plusieurs projets de fourniture de gaz vecteurs en Asie mais également aux États-Unis et en Europe ont été décidés au 1er trimestre. Les décisions d’investissement incluent aussi pour la Grande Industrie l’installation d’une unité de gaz de l’air en Égypte, qui sera reliée à des unités existantes avec la création d’un nouveau réseau local de canalisations, et pour l’Industriel Marchand une nouvelle unité de production de gaz sous forme liquide aux États-Unis.

Les décisions d’investissement financier s’établissent à 33 millions d’euros au 1er trimestre 2022 et comprennent notamment plusieurs acquisitions dans l’Industriel Marchand en Chine.

Les investissements en cours d’exécution (“investment backlog”) atteignent un niveau élevé de 3,4 milliards d’euros. Les projets de la Grande Industrie et de l’Électronique représentent la grande majorité de ces investissements en cours. La contribution future aux ventes annuelles de ces investissements est aussi en hausse, représentant environ 1,2 milliard d’euros par an après montée en puissance complète des unités.

DÉMARRAGES

Plusieurs démarrages majeurs ont été réalisés au 1er trimestre 2022. Il s’agit notamment d’unités de production de matériaux avancés et de gaz vecteurs pour l'Électronique en Asie.

La contribution additionnelle aux ventes des montées en puissance et des démarrages d’unités atteint 105 millions d’euros au 1er trimestre 2022, incluant 35 millions d’euros de ventes des unités de Sasol en Afrique du Sud prises en compte dans le périmètre significatif (et donc exclues de la croissance comparable).

Sur l’année 2022, la contribution additionnelle aux ventes des montées en puissance et des démarrages d’unités devrait être comprise entre 410 et 435 millions d’euros, un montant supérieur à celui de 2021. Elle inclut la contribution additionnelle aux ventes des 16 unités de Sasol acquises fin juin 2021 pour environ 135 millions d’euros et prise en compte dans le périmètre significatif.

OPPORTUNITÉS D’INVESTISSEMENT

Le portefeuille d’opportunités d’investissement à 12 mois est stable à un niveau élevé de 3,3 milliards d’euros à fin mars.

Les projets liés à la transition énergétique représentent plus de 40 % du portefeuille. Il s’agit notamment d’unités de production d’hydrogène renouvelable par électrolyse, d’installations de captage du dioxyde de carbone émis par des unités du Groupe et de ses clients, ainsi que des projets pour la mobilité hydrogène en Europe et en Asie. Le portefeuille s’étoffe de nouvelles opportunités d’investissement dans des unités de production de Gaz vecteurs dans l’Électronique compensant les projets décidés au 1er trimestre qui sortent du portefeuille.

L’Europe et l’Asie représentent environ 75 % de ce portefeuille. L’Europe reste la première géographie représentée dans le portefeuille d’opportunités du fait des nombreux projets liés à la transition énergétique. Elle est suivie par l’Asie avec de nombreux projets pour l’Électronique, puis par l’Amérique avec des opportunités en Grande Industrie et en Électronique.

Perspectives

Ce premier trimestre est en forte croissance, reflétant un bon niveau d’activité et démontrant à nouveau la résilience du Groupe dans un contexte marqué notamment par l’inflation et la guerre en Ukraine.

Les ventes du Groupe progressent de + 8 % en comparable et de + 29 % en publié, reflétant notamment la hausse significative des prix de l’énergie répercutée contractuellement aux clients Grande Industrie. Elles atteignent 6,9 milliards d’euros, dont 6,6 milliards pour l’activité Gaz & Services. Cette croissance confirme la solidité des activités Gaz & Services et le fort dynamisme des activités Ingénierie & Construction et Marchés Globaux & Technologies.

Les Gaz & Services, qui représentent plus de 95 % de l’activité du Groupe, progressent de + 7,1 % en comparable. Ceci reflète notamment une forte croissance des activités Électronique et Industriel Marchand, lequel démontre une nouvelle fois sa capacité à adapter ses prix pour refléter la hausse des coûts. Malgré une base de comparaison élevée, l’activité Santé reste en croissance. Sur le plan géographique, la croissance est particulièrement forte en Europe et en Amérique.

En termes d’efficacités, le Groupe poursuit ses actions d’amélioration de la performance. Au 1er trimestre 2022, 77 millions d’euros d’efficacités ont été générés malgré un contexte très inflationniste, et l’objectif de plus de 400 millions d’euros sur l’année est confirmé. Le cash flow demeure élevé à plus de 23 % des ventes hors effet énergie.

Les décisions d’investissement du trimestre sont très élevées à 913 millions d’euros, avec plusieurs projets dans l’Électronique, notamment en Asie. Le portefeuille d’opportunités à 12 mois reste stable à 3,3 milliards d’euros. La part des projets en lien avec la transition énergétique dépasse 40 %.

Ces investissements contribueront à la croissance future. Ils participent également à la réalisation du nouveau plan stratégique à horizon 2025, ADVANCE. Ce plan, qui associe performance financière et extra-financière, est structuré autour de quatre priorités : réaliser une performance financière solide, décarboner l’industrie, favoriser le progrès par l’innovation technologique et agir pour tous. Avec ADVANCE, le Groupe confirme son engagement au service du développement durable tout en poursuivant sa trajectoire de croissance.

En 2022, en l’absence de perturbation significative de l’économie, Air Liquide est confiant dans sa capacité à augmenter à nouveau sa marge opérationnelle et à réaliser une croissance du résultat net récurrent, à change constant(5).

Annexes - Indicateurs de performance

Les indicateurs de performance utilisés par le Groupe qui ne sont pas définis directement dans les états financiers ont été préparés en conformité avec la position de l’AMF 2015-12 sur les indicateurs alternatifs de performance.

Ces indicateurs sont les suivants :

  • Impact du change, de l’énergie et du périmètre significatif
  • Variation comparable du chiffre d’affaires
  • Efficacités

Définition des impacts du change, de l’énergie et du périmètre significatif

Les gaz pour l’industrie et la santé ne s’exportant que très peu, l’impact des variations monétaires sur les niveaux d’activité et de résultat est limité à la conversion des états financiers en euros pour les filiales situées en dehors de la zone euro. L’effet de change est calculé sur la base des agrégats de la période convertis au taux de change de la période précédente.

Par ailleurs, le Groupe répercute à ses clients la variation des coûts de l’énergie (gaz naturel et électricité) à travers une facturation indexée intégrée à leurs contrats moyen et long termes. Cela peut conduire à une variation significative des ventes (principalement dans la branche d'activité Grande Industrie) d'une période à l'autre selon la fluctuation des prix de marché de l'énergie.

Un effet énergie est calculé sur les ventes de chacune des principales filiales de l’activité Grande Industrie. Leur consolidation permet de déterminer l’impact énergie pour le Groupe. Le taux de change utilisé est le taux de change moyen annuel de l’année N-1. Ainsi, au niveau d’une filiale, la formule suivante donne l’impact énergie, calculé respectivement pour le gaz naturel et pour l'électricité :

Impact énergie = Part des ventes indexée sur l'énergie année (N-1) x (Prix énergie moyen année (N) - Prix énergie moyen année (N-1))

Cet effet de l’indexation du gaz naturel et de l’électricité n’a pas d’impact sur le résultat opérationnel courant.

L’effet de périmètre significatif correspond à l’impact sur les ventes de toute acquisition ou cession de taille significative pour le Groupe. Ces variations de périmètre sont déterminées :

  • pour les acquisitions de la période, en déduisant des agrégats de la période la contribution de l'acquisition,
  • pour les acquisitions de la période antérieure, en déduisant des agrégats de la période la contribution de l'acquisition allant du 1er janvier de la période en cours jusqu'à la date anniversaire de l'acquisition,
  • pour les cessions de la période, en déduisant des agrégats de la période précédente la contribution de l'entité cédée à compter du jour anniversaire de la cession,
  • pour les cessions de la période antérieure, en déduisant des agrégats de la période précédente la contribution de l'entité cédée.

Variation comparable du chiffre d’affaires

Il s’agit de la variation du chiffre d’affaires de la période, retraitée des impacts du change, de l’énergie et du périmètre significatif décrits ci-dessus. Pour le 1er trimestre 2022, elle est calculée de la manière suivante :

(en millions d’euros)

T1 2022

Variation T1 2022/2021 publiée

Effet de change

Effet du gaz naturel

Effet de l'électricité

Effet de périmètre significatif

Variation T1 2022/2021 comparable

Chiffre d'affaires

 

 

 

 

 

 

 

Groupe

6 887

+ 29,1 %

225

607

267

35

+ 7,9 %

Effets en %

 

 

+ 4,2 %

+ 11,4 %

+ 5,0 %

+ 0,6 %

 

Gaz & Services

6 590

+ 29,1 %

218

607

267

35

+ 7,1 %

Effets en %

 

 

+ 4,2 %

+ 11,9 %

+ 5,3 %

+ 0,6 %

 

Efficacités

Les efficacités représentent une réduction pérenne de la base de coûts, suite à un plan d’action sur un projet particulier. Les efficacités sont identifiées et gérées par projet d'efficacité. Chaque projet est suivi par une équipe dont la composition dépend de la nature du projet (Achats, Opérations, Ressources Humaines, etc.)

La présentation de la publication est disponible à partir de 9h00 (heure de Paris) sur www.airliquide.com Tout au long de l’année suivez l’actualité d’Air Liquide sur @AirLiquideGroup

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

Assemblée Générale Mixte : 4 mai 2022

Date de détachement du coupon : 16 mai 2022

Mise en paiement du dividende : 18 mai 2022

Résultat du 1er semestre 2022 : 28 juillet 2022

Air Liquide est un leader mondial des gaz, technologies et services pour l’industrie et la santé. Présent dans 75 pays avec 66 400 collaborateurs, le Groupe sert plus de 3,8 millions de clients et de patients. Oxygène, azote et hydrogène sont des petites molécules essentielles à la vie, la matière et l’énergie. Elles incarnent le territoire scientifique d’Air Liquide et sont au cœur du métier du Groupe depuis sa création en 1902.

Agir au présent tout en préparant l’avenir est au cœur de la stratégie d’Air Liquide. Avec son plan stratégique ADVANCE à horizon 2025, Air Liquide se place sur la trajectoire d’une performance globale, alliant dimensions financière et extra financière. Positionné sur des marchés d’avenir, le Groupe bénéficie d’atouts puissants tels que son modèle économique alliant résilience et solidité, sa capacité d’innovation ou encore son expertise technologique. Le Groupe développe des solutions en faveur de la transition climatique et énergétique -avec notamment l’hydrogène - et agit pour le progrès dans les domaines de la santé, du numérique ou encore des hautes technologies.

Le chiffre d’affaires d’Air Liquide s’est élevé à plus de 23 milliards d’euros en 2021. Air Liquide est coté à la Bourse Euronext Paris (compartiment A) et appartient aux indices CAC 40, CAC 40 ESG, EURO STOXX 50 et FTSE4Good.

________________________ 1 Marge opérationnelle hors effet énergie. Résultat net récurrent hors opérations exceptionnelles et significatives qui n’impactent pas le résultat opérationnel courant, et hors impact d’une potentielle réforme fiscale aux États-Unis en 2022. 2 Taux de croissance annuel composé (“CAGR”) des ventes, en base comparable, sur la période 2021-2025. 3 Définition en annexe. 4 Définition en annexe. 5 Marge opérationnelle hors effet énergie. Résultat net récurrent hors opérations exceptionnelles et significatives qui n’impactent pas le résultat opérationnel courant, et hors impact d’une potentielle réforme fiscale aux Etats-Unis en 2022.

Relations Investisseurs IRTeam@airliquide.com

Relations Médias media@airliquide.com

Air Liquide (EU:AI)
Historical Stock Chart
From May 2022 to Jun 2022 Click Here for more Air Liquide Charts.
Air Liquide (EU:AI)
Historical Stock Chart
From Jun 2021 to Jun 2022 Click Here for more Air Liquide Charts.