Teva Pharmaceutical Industries Ltd. (NYSE et TASE : TEVA) a présenté aujourd'hui de nouvelles données épidémiologiques sur la migraine, recueillies dans l'État d'Israël, indiquant que des facteurs socioéconomiques pourraient contribuer au sous-diagnostic de la migraine au sein de la population1.

Une étude rétrospective sur l'épidémiologie de la migraine dans le sud d'Israël, parrainée par Teva et présentée dans le cadre du 7e congrès virtuel de l'Académie européenne de neurologie (AEN), a révélé une extrême variabilité au niveau de la prévalence des cas de migraine diagnostiqués dans la zone géographique étudiée.

Les taux de prévalence étaient positivement associés au statut socioéconomique dans la zone géographique étudiée, suggérant qu'il pourrait être plus difficile pour les personnes atteintes de migraine vivant dans les régions plus défavorisées d'obtenir un diagnostic précis, et donc de trouver une thérapie adaptée.

« De telles conclusions sont préoccupantes, ne fût-ce qu'en raison de l'importante "inégalité en termes de sensibilisation à la maladie" au sein de cette population », déclare le professeur Gal Ifergane, chercheur de l'étude, praticien, chef du service de neurologie et président de la division Médecine du cerveau au centre médical universitaire Soroka, université Ben Gourion du Néguev, à Beer-Sheva, Israël.

« Bien que notre étude se concentre sur une région d'un pays, elle pourrait indiquer que ce type d'inégalité est courant dans d'autres parties du monde. La migraine est une maladie neurologique difficile à traiter qui frappe indépendamment du statut social de la personne. Nous en déduisons donc que le sous-diagnostic pourrait être un problème d'origine autant sociale que médicale, ce qui mérite une réflexion plus poussée si nous voulons nous assurer que toutes les personnes souffrant de migraine aient accès aux interventions thérapeutiques qui leur conviennent le mieux. Nous considérons que la migraine devrait être traitée comme un trouble neurologique à haute prévalence et souvent sous-diagnostiqué. »

Les conclusions de l'étude s'appuient sur une compréhension de plus en plus claire des défis auxquels sont confrontées les personnes souffrant de migraine. Un projet de recherche parrainé en 2020 par Teva, intitulé Beyond Migraine: The Real You, a interrogé plus de 7 500 personnes souffrant de cette maladie dans dix pays européens. L'étude a révélé que les personnes atteintes de migraine peinent à subvenir à leurs besoins ou ont du mal à obtenir une meilleure prise à charge. L'étude a mis en lumière l'impact souvent dévastateur de la migraine sur tous les aspects de la vie du patient, depuis les relations personnelles jusqu'au travail, en passant par la vie sociale et l'éducation.

  • 60 % des personnes souffrant de migraine ont indiqué que la maladie avait eu un impact négatif sur leur vie sociale, leurs études, leur travail et leur carrière
  • 40 % des jeunes souffrant de migraine ont fait état d'un impact négatif sur leur éducation
  • Seule 1 personne sur 8 faisait partie d'un groupe de soutien aux patients

« Nous sommes fiers de soutenir ces efforts de recherche, qui mettent véritablement en lumière le fait que l'inégalité sociale est clairement prévalente en matière de migraine », déclare le Dr Joshua M. Cohen, directeur principal et responsable mondial de l’unité thérapeutique Migraines et céphalées chez Teva.

« Teva s'engage à soutenir globalement les avancées dans ce domaine, en travaillant aux côtés de la communauté neurologique et des professionnels afin de promouvoir des thérapies efficaces, mais aussi l'amélioration du diagnostic, des informations et des conditions pour celles et ceux qui souffrent de cette maladie invalidante. Nous renouvelons notre engagement en faveur de recherches approfondies en tant que partenaire de toutes les personnes touchées par la migraine, quelle que soit leur situation géographique ou sociale. »

À propos de l'étude épidémiologique

Au total, 29 938 patients souffrant de migraine ont été identifiés parmi les dossiers médicaux publics de 391 528 adultes. La prévalence globale (pour 10 000 adultes) de la migraine était de 764,64 (7,64 %), 1 143,34 (11,43 %) pour les femmes, et 374,97 (3,74 %) pour les hommes. Dans le domaine étudié, la prévalence ajustée allait de 386,14 (3,86 %) à 1 320,59 (13,20 %). Le ratio femme-homme allait de 1,18:1 à 5,1:1.

À propos de l'étude "Beyond Migraine: The Real You"

  • Le sondage en ligne a été réalisé dans le cadre de la campagne "Beyond Migraine; The Real You" dans dix pays (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Pologne, République tchèque, Royaume-Uni et Suède) entre novembre et décembre 20192.
  • Tous les répondants étaient âgés 18 ans ou plus et sujets à des crises de migraine pendant au moins 4 jours par mois (auto-déclaré).
  • Taille totale de l'échantillon : 7 520.

Accéder aux présentations du congrès 2021 de l’AEN

Les présentations virtuelles partagées par Teva au congrès 2021 de l’AEN sont accessibles aux professionnels de santé via le site de la conférence de l’AEN, et disponibles sur demande pour les membres de l’AEN.

Des ressources supplémentaires sur la migraine, dont des articles, des résumés de publications, des podcasts et des webinaires, sont disponibles sur Neurologybytes, une plateforme publiée par Teva pour aider les neurologues à accéder, en temps opportun, à des contenus granulaires sur les derniers développements de la recherche et les perspectives de soins cliniques dans le monde de la migraine et de la sclérose en plaques (SEP).

Pour l'Europe, des informations sur AJOVY® de l'Agence européenne des médicaments (EMA) sont disponibles ici.

À propos de Teva

Teva Pharmaceutical Industries Ltd. (NYSE et TASE : TEVA) développe et produit des médicaments pour améliorer le quotidien depuis plus d'un siècle. Nous sommes un leader mondial dans le domaine des médicaments génériques et spécialisés, avec un portefeuille de plus de 3 500 produits dans pratiquement tous les domaines thérapeutiques. Environ 200 millions de personnes dans le monde prennent chaque jour un médicament Teva et sont desservies par l'une des chaînes d'approvisionnement les plus importantes et les plus complexes de l'industrie pharmaceutique. En plus de notre présence établie dans les génériques, nous disposons d'une recherche et d'opérations innovantes importantes qui soutiennent notre portefeuille croissant de produits spécialisés et biopharmaceutiques. Pour en savoir plus, consultez www.tevapharm.com.

Mise en garde concernant les déclarations prospectives

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives au sens de la loi américaine Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations sont fondées sur les convictions et les attentes actuelles de la direction et sont soumises à d'importants risques et incertitudes, connus et inconnus, qui pourraient faire en sorte que nos résultats, performances ou réalisations futurs diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou suggérés dans ces déclarations prospectives. Parmi les facteurs importants pouvant provoquer ou contribuer à de telles différences figurent les risques liés à :

  • notre capacité à faire face à la concurrence sur le marché, notamment : le fait que nous dépendons largement de nos produits génériques ; la consolidation de notre clientèle et des alliances commerciales entre nos clients ; les retards dans le lancement de nouveaux produits génériques ; l'augmentation du nombre de concurrents qui ciblent des opportunités dans les génériques et qui cherchent une exclusivité sur le marché américain pour des versions génériques de produits importants ; notre capacité à développer et à commercialiser des produits biopharmaceutiques ; la concurrence pour nos produits spécialisés, dont AUSTEDO®, AJOVY® et COPAXONE® ; notre capacité à atteindre les résultats attendus de nos investissements dans notre portefeuille de produits ; notre capacité à développer et à commercialiser d’autres produits pharmaceutiques ; ainsi que l’efficacité de nos brevets et autres mesures visant à protéger nos droits de propriété intellectuelle ;
  • notre endettement important, qui peut limiter notre capacité à contracter des dettes supplémentaires, à effectuer des transactions supplémentaires ou à réaliser de nouveaux investissements, peut entraîner une nouvelle dégradation de notre notation de crédit ; et notre incapacité à contracter des emprunts ou à emprunter des fonds pour des montants ou à des conditions qui nous sont favorables ;
  • notre activité et nos opérations en général, y compris : l'incertitude concernant la pandémie de COVID-19 et son impact sur notre activité, notre situation financière, nos opérations, nos flux de trésorerie et nos liquidités, ainsi que sur l'économie en général ; notre capacité à mener à bien et à maintenir les activités et les efforts liés aux mesures que nous avons prises ou que nous pourrions prendre en réponse à la pandémie de COVID-19 et les coûts associés ; l'efficacité de nos efforts d’optimisation ; notre capacité à attirer, embaucher et conserver un personnel hautement qualifié ; les problèmes de fabrication ou de contrôle de la qualité ; les interruptions de notre chaîne d'approvisionnement ; les perturbations affectant les systèmes informatiques ; les violations de la sécurité de nos données ; les variations des lois sur la propriété intellectuelle ; les défis associés à la conduite des affaires à l'échelle mondiale, y compris l'instabilité politique ou économique, les hostilités majeures ou le terrorisme ; les coûts et retards résultant de l'abondante réglementation dans le secteur pharmaceutique à laquelle nous sommes soumis ou l’allongement des délais de traitement par les gouvernements en raison des restrictions de déplacement et de travail liées à la pandémie de COVID-19 ;
  • les effets des réformes de la réglementation des soins de santé et des réductions des prix, des remboursements et de la couverture des produits pharmaceutiques ; des ventes importantes à un nombre limité de clients ; notre capacité à faire des offres pour des cibles d'acquisition appropriées ou des opportunités de licence, ou à réaliser et intégrer des acquisitions ; et nos perspectives et opportunités de croissance si nous vendons des actifs ;
  • les questions de conformité, de réglementation et de contentieux, notamment : notre incapacité à nous conformer à des environnements juridiques et réglementaires complexes ; l'intensification des mesures juridiques et réglementaires en rapport avec les préoccupations du public concernant l'abus de médicaments opioïdes et notre capacité à parvenir à une résolution finale des litiges restants liés aux opiacés ; la surveillance de la part de la concurrence et des autorités fixant les prix à travers le monde, y compris notre capacité à nous défendre avec succès contre les accusations pénales du ministère américain de la justice pour violation de la loi Sherman ; la responsabilité potentielle en cas de contrefaçon de brevet ; les réclamations en matière de responsabilité des produits ; le non-respect des obligations complexes de Medicare et Medicaid en matière de rapports et de paiement ; le respect des sanctions anti-corruption et des lois sur le contrôle du commerce ainsi que les risques environnementaux ;
  • d'autres risques financiers et économiques, notamment : notre exposition aux fluctuations et aux restrictions de change ainsi qu'aux risques de crédit ; les dépréciations potentielles de nos actifs incorporels ; les augmentations significatives potentielles des obligations fiscales (y compris sous l'effet d’une potentielle réforme fiscale aux États-Unis) ; et l'effet sur notre taux d'imposition effectif global de la cessation ou de l'expiration de programmes gouvernementaux ou d'avantages fiscaux, ou d'un changement dans nos activités ; et d'autres facteurs abordés dans le présent communiqué de presse, dans notre rapport trimestriel sur formulaire 10-Q pour le premier trimestre 2021 et dans notre rapport annuel sur formulaire 10-K pour l'exercice clos au 31 décembre 2020, y compris dans les sections intitulées "Risk Factors" et "Forward Looking Statements". Les déclarations prospectives ne sont valables qu'à la date à laquelle elles sont faites, et nous n'assumons aucune obligation de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives ou autres informations contenues dans le présent document, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou pour toute autre raison. Il est recommandé au lecteur de ne pas se fier outre mesure à ces déclarations prospectives.

Références

  1. Ifergane et al, 2021. A retrospective database study of migraine epidemiology in Southern Israel. Présenté au congrès 2021 de l’AEN le 21 juin 2021.
  2. Beyond Migraine: The Real You. Étude réalisée à la demande de Teva, 2020.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Relations publiques Fiona Cohen, Teva Europe Fiona.Cohen@TevaEU.com +31 6 20 08 25 45

Con Franklin, Ketchum con.franklin@ketchum.com +44 (0) 7974 434 151

Teva Pharmaceutical Indu... (NYSE:TEVA)
Historical Stock Chart
From Oct 2021 to Nov 2021 Click Here for more Teva Pharmaceutical Indu... Charts.
Teva Pharmaceutical Indu... (NYSE:TEVA)
Historical Stock Chart
From Nov 2020 to Nov 2021 Click Here for more Teva Pharmaceutical Indu... Charts.